La route électrique

03 septembre 2013 - par Aurelie

La ville sud coréenne de Gumi vient de franchir une nouvelle étape dans la mobilité alternative. L’Institut supérieur de Corée pour la science et la technologie (KAIST), a en effet développé un système de "route électrique" qui permet aux bus publics électriques de recharger leurs batteries tout en roulant. Ces bus baptisés OLEV (OnLine Electric Vehicle) sont actuellement testé sur un parcours de 24km, entre la gare de Gumi et le quartier de In-Dong.

Comment ça marche ? Des câbles enterrés à 20 cm sous la surface de la route génèrent un champ magnétique qui interagi avec des bobines pour créer de l’électricité, et ainsi propulser le bus ou recharger ses batteries. Il n’est donc pas nécessaire de développer des relais de chargement des batteries puisque la recharge s’effectue tout au long du trajet. Cela permet de réduire la taille des batteries à seulement 1 cinquième de la taille habituelle, et d’ainsi alléger le véhicule. De plus il suffit d’équiper seulement de 15% à 20% de la chaussée pour fournir assez d’énergie au bus pour l’ensemble du trajet, ce qui réduit les coûts d’équipement de la chaussée.

PNG - 188.6 ko

Une avancé technologique qui ouvre de nouvelles possibilités intéressantes pour l’avenir de la mobilité électrique. Mais avec un coût d’environ 700 millions de wons (472 000 euros) par bus, il faudra surement attendre que les coûts diminuent avant de voir ce système se répandre dans d’autres villes, voir qu’il soit appliqué à la voiture individuelle.

Et voici une petite vidéo de présentation pour se faire une idée animée du système.

Bookmark and Share

 

   
   
     
Un scooter électrique dans la peau d’une valise.

16 mai 2013 - par Hippolyte

Toute personne qui travaille ou habite dans une grande métropole européenne connait les problèmes d’encombrement et de pollution liés à la circulation automobile. Combien d’heures perdues, bloqué derrière notre volant en rentrant du boulot en regardant désespérément les piétons nous dépasser ?

Les vélos électriques et autres gyropodes proposent des alternatives intéressantes aux déplacements urbains mais pour les transporter d’une ville à l’autre c’est une autre histoire. Si la balade urbaine à Segway est pratique et plaisante, pour le ranger dans le coffre ou dans le métro c’est tout de suite plus compliqué.

PNG - 220.6 ko

Amir Zaid, un designer automobile passé notamment par Ferrari, a mis au point un nouveau mode de transport léger et pratique, le MUV-e, pour effectuer ces derniers kilomètres souvent interminables.
Le MUV-e est un scooter électrique à trois roues, qui se recharge sur une prise standard 220V ou 110V pour une autonomie de 15 à 40 km et une vitesse de pointe de 25 km/h
Mais la véritable révolution est qu’il est pliable et peut prendre la forme d’une petite valise. Avec ses 12 kg et une forme compacte, pas de soucis pour le glisser dans le coffre, dans le train ou le ranger à son bureau. Idéal pour des déplacements multimodaux.

JPEG - 40.3 ko

L’entrée en production est prévue pour la fin de l’année, mais le coût d’achat envisagé se situe entre 1500 et 2500 euros en fonction des options choisies, notamment pour l’autonomie de la batterie. Un petit plus est la possibilité de personnaliser les coques, et pour la version haut de gamme, il sera possible de fixer son smartphone sur le guidon pour obtenir un tableau de bord ; et ainsi obtenir toutes les informations relatives aux performances de la machine.

Une affaire à suivre en attendant que la jeune entreprise MUV-e Personal Transportation trouve des fonds pour lancer la production d’une version bêta.

Bookmark and Share

 

   
   
     
Le Toyota i-Road testé à Grenoble

- par arthur

Le constructeur japonnais Toyota a profité du Salon de l’Automobile de Genève pour présenter son nouveau tricyle électrique baptisé l’i-Road.

A mi chemin entre la moto et la voiture, l’i-Road comporte 2 roues motrice à avant et une roue directrice à l’arrière qui s’incline pour tourner.

JPEG - 174.4 ko

Pouvant accueillir 2 passagers protégés des intempéries et des chocs par une carrosserie et ne nécessitant pas le port du casque, les dimensions de l’i-Road et l’inclinaison des roues dans les virages lui permettent cependant de se faufiler dans le trafic urbain à la manière d’une moto.

Pour ce qui est de l’autonomie, Toyota annonce la possibilité de parcourir jusqu’à 50 km à la vitesse moyenne de 30km/h. Des chiffres bien inférieur à ceux de la Twizy, avec100 km d’autonomie certifié.

Néanmoins, l’i-Road n’est pas envisagé pour la commercialisation au grand public mais pour un usage dans le cadre de programmes d’autopartage, et pour parcourir seulement quelques kilomètres comme l’explique Didier Leroy, vice-président de Toyota en charge de l’Europe. "Ce projet se propose de réaliser le premier ou le dernier kilomètre, au choix. C’est celui qui sépare le plus souvent les transports en commun de votre destination finale." Dans ce cadre d’utilisation l’autonomie ne devrait pas poser véritablement problème aux utilisateurs.

Et pour passer du concept car à la réalité, un partenariat a été signé avec EDF, la ville de Grenoble et cité lib, le système d’autopartage grenoblois, pour une expérience de 3 ans dans la capitale des Alpes.

Bookmark and Share

 

   
   
     
Village de l’eco-mobilité

12 octobre 2011 - par Ben0

Le Village de l’Eco-mobilité (anciennement connu sous le nom de Fête des transports et de la mobilité durables à Lyon), ouvrira ses portes pour la 5ème année consécutive le samedi 15 octobre 2011 dès 10h00 place Bellecour à Lyon.

Une journée pour tester les modes de transport alternatif : vélos à assistance électrique, gyropode Segway, trottinette, scooter électrique, etc ...

L’évènement se tient conjointement à la journée de la sécurité des déplacements.

Venez nombreux !Le Village de l’Eco-mobilité (anciennement connu sous le nom de Fête des transports et de la mobilité durables à Lyon), ouvrira ses portes pour la 5ème année consécutive le samedi 15 octobre 2011 dès 10h00 place Bellecour à Lyon.

Une journée pour tester les modes de transport alternatif : vélos a assistance électrique, Gyropode Segway, trottinette, scooter électrique, etc ...

L’évènement se tient conjointement à la journée de la sécurité des déplacements.

Venez nombreux !Le Village de l’Eco-mobilité (anciennement connu sous le nom de Fête des transports et de la mobilité durables à Lyon), ouvrira ses portes pour la 5ème année consécutive le samedi 15 octobre 2011 dès 10h00 place Bellecour à Lyon.

Une journée pour tester les modes de transport alternatif : vélos a assistance électrique, Gyropode Segway, trottinette, scooter électrique, etc ...

L’évènement se tient conjointement à la journée de la sécurité des déplacements.

Venez nombreux !

Bookmark and Share

 

   
   
     
Fête des Transports 2010 ...

8 octobre 2010 - par Ben0

Samedi prochain (le 9 octobre 2010) aura lieu la 4ème édition de la Fête des Transports.

A cette occasion vous aurez la possibilité de découvrir tout un tas de nouveaux moyens de transport électrique (Vélo à Assistance Electrique, voiture électrique et gyropode Segway...)

Venez nombreux ! c’est gratuit ...
10h - 19h / Place Bellecour, LYON

Bookmark and Share

 

   
   
     
Panneau solaire pour sac à dos.

24 avril 2010 - par Youc

Neon Green est entrain de commercialiser un panneau solaire flexible pour sac à dos. Ce panneau solaire est en fait couplé à un protège sac à dos qu’il suffit de glisser sur votre sac pendant la journée.
La plupart des panneaux solaires montés sur sacs à dos sont tellement petits qu’ils ne peuvent pas recharger grand-chose mis appart quelques petits gadgets peu gourmands, mais ne peut en aucun cas subvenir vos besoins habituels.

Les nouveaux sacs de Neon Green qui utilise une approche différente, plus compétitifs en termes de coûts et de rendement, ces petit panneaux pourraient contribuer à propager l’utilisation du solaire en Europe.

Le processus de fabrication est simple et novateur : on dépose de fines couches de matière sur une plaque de verre. Moins de matière utilisée c’est donc moins de matière à transformer, moins d‘énergie dépensée et un processus plus économique et plus respectueux de l’environnement tout comme le segway.
On ne connait pas encore leur prix ou la date de sortie de ces sacs, mais logiquement vous devriez pouvoir bénéficier d’une capacité de recharge plus compatible avec vos importants besoins électriques et pour quoi pas un jours pouvoir recharger votre segway avec ce sag a dos....

Bookmark and Share

 

   
   
     
EN-V la nouvelle voiture urbaine

7 avril 2010 - par Youc

Le 24 mars 2010 durant la cérémonie d’ouverture de l’exposition de Shanghaï Pudong "Meilleure ville, meilleure vie" sur les réseaux des voitures électriques, General Motors et son partenaire chinois SAIC ont présenté le EN-V, un petit véhicule deux places avec deux roues qui ressemble quelque peu à un aspirateur sur-dimensionné.

Ce dernier n’est pas simplement un véhicule léger et sans émission affirme la GM qui a tout misé sur cette voiture pour redorer son image ternie par le monstre Hummer extrêmement polluant.
Le directeur du produit chez GM explique que cette invention révolutionnera l’idée que nous avons de l’automobile et de la conduite, ce véhicule urbain électrique pourra être garé dans nos appartements.

D’une taille de un mètre et demi et construit à partir de fibre de carbone, l’EN-V semble s’appuyer sur les travaux antérieurs de GM avec Segway Inc dans le développement du PUMA. Il sera équipé du même type de cellules de batterie que le Segway avec un pic de vitesse à 40 km/h.

Outre son poids léger, ce véhicule sera doté d’une option "conduite autonome" via un système complexe de GPS, plan numérique de la ville, de capteurs, de caméras, et autres dispositifs.

L’idée de se faire conduire par une machine semble pour certains assez alarmant mais rien de tout cela n’est surréaliste affirme GM... D’après eux, avec un bon équipement et un bon réglage, ce véhicule pourra être un meilleur conducteur que l’homme et même éviter les accidents...

Bookmark and Share

 

   
   
     
Semaine du développement durable

31 mars 2010 - par Youc

Pour la huitième année, le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer organise la Semaine du développement durable, du 1er au 7 avril 2010, avec pour thème cette année : "changeons nos comportements !".

+ d’infos ici.

Bookmark and Share

 

   
   
     
Des gyropodes pour les policiers de Toulouse

10 février 2010 - par Franswa

Société. Le gyropode électrique sera testé dès le 11 février en centre ville.

Après l’auto, la camionnette, la mobylette et le vélo, c’est sur un gyropode que la police municipale va bientôt se déplacer.

Comme à Nice, Cagnes-sur-mer ou Lyon, les policiers toulousains, juchés sur un engin proche cousin de la trottinette, vont prendre 20 centimètres de hauteur. Grâce à une batterie électrique offrant une autonomie de 37 kilomètres, ils se déplaceront aussi vite que s’ils courraient, soit une vitesse maximum de 20 km/h. Pour ce test, limité au centre ville toulousain, la mairie a acheté deux gyropodes à l’entreprise Segway France qui les commercialise dans l’hexagone depuis 2006. Coût unitaire : 7 190 € TTC. « J’ai expérimenté le gyropode, c’est super », commente simplement Jean-Pierre Havrin, adjoint au maire en charge de la prévention, de la sécurité et de la police municipale. « On peut aller vite, exécuter des manœuvres serrées et, comme on est plus grand, la vision est très intéressante.

« 7 fois plus de terrain couvert »
Pour un patrouilleur, c’est sept fois plus de terrain couvert qu’à pied et c’est un moyen de contact plus sympa », s’enthousiasme encore l’élu qui n’a pas peur qu’on classe le nouveau véhicule au rang de gadget. « Ce que je cherche c’est l’efficacité. L’important est de pouvoir couvrir du terrain, avoir un engin techniquement fiable et non polluant. Tout le reste, c’est de la mauvaise foi », souligne encore ce dernier en référence aux réserves émises par les membres de l’association « Agir pour l’avenir des Toulousains ». Depuis quelques semaines, cinquante policiers municipaux ont été formés à la conduite du gyropode. « C’est pratique, maniable, on peut rouler sur les trottoirs et l’autonomie est importante. C’est très bien pour le centre ville. Je suis agréablement surpris. Il reste à voir à l’usage », glisse Didier Cabanié, du syndicat UNAPM (Union nationale des agents de la police municipale). « Le gyropode pourrait avoir le même effet qu’une brigade équestre pour le contact avec le public. C’est un outil moderne, rare, qui attire le regard. Grâce à lui on peut se déplacer rapidement et loin sans se couper du public. Il est aussi plus maniable qu’un VTT et fatigue moins les agents », souligne de son côté Jacques Andral directeur de la police municipale.

Top départ le 11 février autour du Capitole.

Bookmark and Share

 

   
   
     
Audi - nouvelle pub verte ...

28 novembre 09 - par Ben0

La nouvelle campagne marketing outre Atlantique semble être un pied de nez à tout ceux qui utilisent aujourd’hui un mode de déplacement doux.

Prendre le bus ? l’affluence et la promiscuité vous gène ... Conduire une bicyclette ? c’est pire avec une météo orageuse ... Utiliser un équivalent de Segway sur un trottoir ? ça n’avance pas et vous gênez tout le monde...

Non Audi a la solution ! Voir plus bas ...

Bookmark and Share

 

 
Site réalisé avec SPIP