NineBot se lance dans le monocycle.

- par Marc

Après la création des gyropodes Ninebot-E et Ninebot-C, voici le nouveau venu de la firme chinoise, le Ninebot One.
On retrouve évidemment les caractéristiques de ses prédécesseurs avec un déplacement basé sur l’équilibre dynamique, mais cette fois-ci il n’y a qu’une roue.

PNG - 220.6 ko

D’un diamètre de près de 50cm pour un poids de 12,8kg, le Ninebot One peut atteindre annonce une vitesse maximum de 20 km/h pour une autonomie comprise entre 10 et 30 km d’après le constructeur. On appréciera la précision de la fourchette pour l’autonomie.

Après s’être clairement aligné sur le gyropode Segway, avec son nouveau modèle, Nineboot s’attaque clairement à la ligné des MonoWheel ou Solowheel déjà existant sur le marché. Le prix de vente devrait se situer en dessous des 700 euros.

A noter le petit plus Nineboot est de pouvoir personnaliser la couleur de l’éclairage via l’application Ninedroid app.

PNG - 130.8 ko

Bookmark and Share

 

   
   
     
AirBoard, le "segway" volant.

03 février 2015 - par Aurelie

Vous aimez votre gyropode mais vous souhaiteriez pouvoir franchir les escaliers pour rentrer chez vous ou vous avez peut être tout simplement rêvé d’un gyropode volant. Et bien votre rêve risque de devenir réalité grâce à l’AirBoard.
Pour faire simple, l’Airboard ressemble à la fusion entre un Segway et un drone, ce qui vous permet de vous déplacer en flottant au dessus du sol.
Equipé de gyroscopes et d’accéléromètres, il se pilote comme un Segway, et peut également être contrôlé par une application smartphone dédiée.
Pour ce qui est de prendre de la hauteur, l’airboard ne dépasse par les 1,50m d’altitude, pour limiter le drame en cas de chute. Pas de quoi survoler la ville mais cela permet de passer par dessus les marches ou un petit muret, ou de se balader sur des terrains trop accidentés pour pouvoir y rouler.
Long de près d’1m80, ce petit engin est pliable et peut être transporté dans le coffre de sa voiture, avec des dimensions alors de 80 cm de large et 110cm de haut.
L’Airboard en est aujourd’hui encore au stade de concept, et lancera prochainement une campagne de financement sur une plateforme participative.

Bookmark and Share

 

   
   
     
IO Hawk

12 janvier 2015 - par Marc

Le CES, ou Consumer Informatique Show 2015 vient de se terminer à Las Vegas. Si les drones furent les vedettes de ce salon consacré au monde de la haute technologie et aux différentes innovations dans le domaine, les gyropodes ne sont pas en reste. Parmi les nouveauté à mentionner, le IO Hawk.
Pour faire simple, on peut dire que c’est un Segway sans guidon. Basé sur l’équilibre dynamique, c’est en déplaçant son centre de gravité que l’on déplace la machine. Tout se fait avec les orteils.

Pour ce qui est des caractéristiques, la machine pèse une dizaine de kilos, pour une pointe à 10 km/h et une autonomie moyenne de 15 km. Pour ce qui est des déplacements hors salon ou bureau, la petite taille des pneus pose quelques difficultés au franchissement d’obstacles ou sur les terrains accidentés. Avec son poids et sa taille, le IO Hawk est parfait pour les déplacements complémentaires aux transports en commun mais ne semble pas être idéal pour des balades ou promenades sur des terrains un tantinet exigents.

Si la machine vous tente, sachez qu’elle est disponible en pré commande pour le prix de 1 800$ en 3 coloris, noir, rouge et blanc. Plus d’info sur IOHawk.com

Bookmark and Share

 

   
   
     
Ryno : du rêve à la réalité

29 janvier 2014 - par arthur

Tout commence dans l’Oregon lorsque la fille d’un ingénieur demande à son papa s’il est possible de construire un monocycle motorisé qu’elle vient de voir à la télé. Chris Hoffmann en gentil papa se dit qu’il peut surement faire ça. Et voilà le point de départ pour la construction du Ryno.

PNG - 364.9 ko

Pour passer de dragon ball à la réalité, Chris Hoffmann s’inspire da la technologie du Segway. Basé sur la combinaison de gyroscopes et d’accéléromètres, il se pilote comme un gyropode, c’est à dire en inclinant son corps. Et grâce à l’équilibre dynamique, il est bien plus facile de maitriser un Ryno qu’un monocycle traditionnel.

PNG - 126.3 ko

Avec son design agressif, le Ryno semble être un vrai bête de course… mais non. Avec une vitesse max de 16 km/h pour une autonomie de 16 km, on est en deçà des performances du Segway. Et c’est pas dans la facilité de transport que le nouveau se démarque ; avec ses 70 kilos, on ne le balade pas à bout de bras.
Mais quand même, piloter un Ryno c’est mettre un pied dans l’univers dragon ball, et c’est déjà beaucoup.

Si la machine n’est pas encore disponible sur le marché, vous pouvez d’ores et déjà la précommander pour 5 295 dollars sur le site de Ryno.

Bookmark and Share

 

   
   
     
Toyota se prépare à sortir son gyropode.

27 aout 2013 - par arthur

Le constructeur nippon Toyota se lance dans la course au transporteur personnel avec les premiers tests de son dernier venu, le Winglet.

Comme tout gyroscope, il convient de se pencher pour avancer ou reculer, et la machine s’occupe du reste. Pas d’innovation technique reversante, Toyota joue la carte du design et propose 3 modèles légèrement différents, une version sport, une active et une version accessible à tous.

PNG - 126 ko

Espérant pourvoir le commercialiser en 2016, Toyota vient de lancer les tests extérieurs dans la ville de Tsukuba, au nord-est de Tokyo. Cette ville universitaire spécialisée dans l’informatique et la robotique, dispose d’une "zone expérimentale de mobilité robotique" l’endroit rêvé pour tester le nouveau gyropode.
Les employés municipaux sont ainsi invités à utiliser le winglet lors de leurs déplacements quotidiens afin d’évaluer la sécurité de l’appareil et sa compatibilité avec les autres usagers. Des études de fonctionnalité et de commodité devraient ensuite terminer la phase de tests.

Toyota espère ainsi proposer un produit totalement sécurisé, fonctionnel et utile pour une mobilité décarbonnée. Mais avec une vitesse de pointe impressionnante de 6 km/h (contre 20km/h pour le gyropode Segway) on peut se demander si le meilleur moyen d’attendre cette vitesse avec un impact écologique minimum ne reste pas encore la marche à pied.

Et pour se faire un avis sur les sensations que procure la machine, voici une petite vidéo des testeurs en pleine euphorie.

Bookmark and Share

 

   
   
     
Hovertrax, le gyropode compact

11.07.2013 - par Marc

Un nouveau venu dans le monde du gyropode, l’Hovertrax.
Clairement inspiré du fonctionnement du gyropode Segway, et reprenant le principe de l’équilibre dynamique, la société Inventis a développé une version nettement plus légère et compact.

Les reproches les plus fréquentes que l’on entend à propos du gyropode Segway sont le poids et l’encombrement qui le rendent peu pratique à transporter ou à ranger dans le coffre de sa voiture. C’est là que l’Hovertrax fait la différence, et propose un poids plume de 4kg (contre 45kg pour un i2) et un encombrement réduit au minium puisqu’il ne conserve que les roues et un repose pied, mais pas de barre de direction. Si l’équilibre dynamique reste l’idée générale, seuls vos pieds vous permettent de contrôler l’Hovertrax.

Avec cette taille minimum, l’Hovertrax est bien plus pratique que le gyropode Segway pour être transporté et compléter une offre de déplacement. Cependant le revers de la médaille sont les performances de la machines, en deçà de celles du Segway. La vitesse maximum est de 10 km/h, pour une autonomie de 6,5 km. Le temps de charge est cependant bien plus court puisqu’une heure suffie pour recharger totalement les batteries.

Pour ce qui concerne le prix, rien n’a encore été annoncé, il faudra donc attendre janvier 2014 et la sortie de la machine pour ce faire une idée du coût de l’appareil.

Bookmark and Share

 

   
   
     
Ewee 2 bientôt disponible

12 mai 2013 - par arthur

Ewee annonce la sortie d’un nouveau modèle pour le mois de mai, l’Ewee 2.

Développé par une entreprise allemande depuis 2010, l’Ewee est un gyropode qui fonctionne sur le principe de l’équilibre dynamique, tout comme le Segway. C’est donc le corps qui permet de déplacer la machine en se penchant vers l’avant ou l’arrière. Pour ce qui concerne la direction, c’est un joystick qui permet de tourner.

Qu’elles sont les améliorations de cette nouvelle version par rapport à son prédécesseur.
Le Joystick de direction n’est plus horizontal mais vertical, le poids de charge maximum passe de 90 à 115kg et la machine a été allégé de 3kg.
La vitesse moyenne reste cependant à 16km/h pour une autonomie totale de 8km.
Par contre les cales de pieds sont détachables, pour faciliter son rangement dans le coffre de sa voiture. Des améliorations qui ont un coût puisque on passe de 800 pour la première version à 1800 euros pour un Ewee 2.

Si l’on compare l’Ewee au plus célèbre des gyropodes, il prend l’avantage sur le Segway au niveau de son poids 22kg contre 48 pour un segway I2 et de son "empreinte au sol inférieur à une feuille A4"selon le constructeur. Et bien évidemment son prix largement inférieur aux 7000 euros qu’il faut débourser pour un I2.
Mais du côté des performances, l’Ewee à du mal à supporter la comparaison. D’abord, une autonomie de 8km quand le Segway en annonce 35, mais c’est la taille des roues et la garde au sol qui semble être la principale faiblesse du Ewee. 6 cm de garde au sol pose la question du franchissement des trottoirs et donc tout simplement de la pratique en milieu urbain, un des objectifs premiers du transporteur personnel.

Quoi qu’il en soit, l’Ewee 2 est maintenant disponible en pré-commande

Bookmark and Share

 

   
   
     
Le Uno Bike moins révolutionnaire que prévu ...

Voilà une seconde photo qui nous en dit plus - par Franswa

Le projet Uno Bike est revenu dans le monde du banal. Après nous avoir fait salivé pendant un certain temps, le Uno Bike ne fonctionnera pas comme on le souhaite, et du coup, n’a plus beaucoup d’intérêt.

En effet, après avoir eu des problèmes de stabilisation, il s’avère que le concept même de l’Uno Bike ne peut fonctionner dans l’état car, contrairement au gyropode Segway, celui a un accélérateur et un frein. Du coup, en accélération et décélération, la machine a du mal à gérer l’inertie de l’utilisateur.
C’est pourquoi il a donc besoin de deux roues, mais alignés comme d’habitude....

Bookmark and Share

 

   
   
     
Test comparatif entre le XT et le x2

- par Franswa

et la vidéo qui va avec...

Le magazine Osons4x4mag.net a effectué un comparatif Gen I et Gen II en tout terrain. On retrouve d’un côté du ring le Segway XT, première génération des Transporteurs Personnels Segway apparu en 2005 et équipé de batteries Li-ion, et de l’autre le Segway x2, équipé de la technologie LeanSteer qui nous montre encore plus d’intérêt dans le cadre d’une utilisation tout terrain.

On peut voir sur la vidéo que le Segway TP x2 peut encaisser des dévers assez impressionnants. (...) Lire la suite

Bookmark and Share

 

   
   
     
Le Segway TP à boule

mardi 30 octobre - par Lilou

Le Segway TP est depuis sa création un vecteur d’innovation pour de nouveau véhicule de transport personnel. Il a souvent été copier, sans jamais être tout à fait égalé. Les ingénieurs du laboratoire de recherche américain « Great Lake Innovations Inc » basé dans le Michigan ont mis au point un nouveau véhicule fonctionnant au poids du corps, mais ne se déplaçant pas sur des roues. Un véhicule sans roues ? ce n’est pas possible me direz-vous. Et bien si, car avec le Leango, on se déplace sur une boule !

Cette machine ressemble à un scooter futuriste qui se déplacerai au ras du sol, mais si on y regarde bien, il y a une boule dessous. Il fonctionne avec des capteur de réaction ; un appelé capteur angulaire pour mesurer l’inclinaison, et donc la gravité, et un autre appelé inclinomètre pour évaluer la position de la base. Ces capteurs permettent de déterminer quatre facteurs que sont : l’angle d’inclinaison, la vitesse angulaire, la position de plate-forme ainsi que la vitesse de plate-forme.

Ces quatre mesures sont résumées et retransmises à la plate-forme comme une tension moteur, qui est proportionnelle au mouvement de torsion du conducteur, ce qui équilibre le Leango et permet sa conduite.

Si le conducteur se penche sur le coté à la manière d’un cavalier, la machine reste (...) Lire la suite

Bookmark and Share

 

 
Site réalisé avec SPIP